LOADING

Rédaction web SEO : le guide pas à pas afin de rédiger pour le web

Plateforme de rédaction de contenu

Img
Img

Vous voulez écrire un article, et apparaître dans les premiers résultats de Google. Mais vous ne savez pas trop comment faire. 

Vous avez entendu parler de mots-clés, de balise et d’expérience utilisateur. Mais vous n’y comprenez pas grand-chose. Finalement, vous souhaitez savoir comment écrire un article optimisé pour le référencement. 

Ne vous inquiétez pas, on vous aide ! On a donc écrit ce guide, pour vous aider à comprendre la rédaction web SEO, et pour écrire des contenus percutants qui plaisent à l’algorithme de Google.

Première question que vous vous posez sûrement : la rédaction web SEO, c’est quoi ?

La rédaction web SEO, c’est quoi ?

Premièrement, le SEO est l’acronyme anglais de « Search Engine Optimization ». En français, on pourrait le traduire par « optimisation pour le moteur de recherche ». 

De ce fait, le SEO est l’ensemble des processus par lesquels une page se classe dans les résultats de Google. Voici une liste des principaux facteurs qui influencent votre SEO : 

  • La structure de votre site web ;
  • Le contenu et sa cohérence ; 
  • La balise title ;
  • Le maillage externe (ou liens externes) ;
  • La sûreté de votre site web avec le « https » ;
  • La vitesse de votre site Internet ;
  • La crédibilité dans votre thématique ;
  • Les mots-clés ;
  • L’expérience utilisateur (la qualité du contenu) ;
  • Le temps passé sur la page ;
  • Votre présence sur les réseaux sociaux.

Ensuite, la rédaction web se traduit par de la création de contenu textuelle pour la toile. Ainsi, un rédacteur web écrit pour des blogs, des applications, des sites d’actualité…

Ainsi, la rédaction web SEO est de la rédaction utilisant les paramètres qui influencent le référencement. Par exemple, un rédacteur web SEO écrit des articles en y plaçant des liens internes et certains mots-clés.

Ne confondez donc pas rédacteur web et rédacteur web SEO. Le rédacteur web, rédige du texte sans se soucier du référencement du contenu qu’il écrit. Ce dernier a pour vocation d’écrire du contenu qui plait. Le rédacteur web SEO, rédige aussi du contenu de qualité, tout en l’adaptant aux critères de l’algorithme de Google.

Voilà, vous savez ce qu’est la rédaction web SEO. Mais quelle en est l’utilité ?

Pourquoi la rédaction web SEO est indispensable ?

La rédaction web SEO est un pilier de la stratégie marketing d’un site Internet. Lorsqu’elle est bien réalisée, cette dernière permet de : 

  • Se positionner dans les premiers résultats ;
  • Gagner en crédibilité ;
  • Augmenter en visibilité ;
  • Obtenir plus de trafic ;
  • Avoir un taux de conversion plus élevé ;
  • Encouragez les lecteurs à agir.

La rédaction web SEO a de nombreux avantages, c’est un élément incontournable pour faire grandir votre entreprise.

Vous savez ce qu’est la rédaction web SEO, et à quoi elle sert. Mais vous voulez savoir comment faire, et on vous guide dans la rédaction de votre contenu juste après.

Les étapes pour écrire un contenu qui déchire 

Personne n’a les capacités de rédiger un contenu SEO, sans s’être formé ou renseigné. Pour cette raison, suivez ces étapes pour écrire du contenu qui plait aux lecteurs et à Google.

Pour qui et pourquoi vous écrivez

Avec l’énorme quantité d’informations disponibles sur Internet, il est inconcevable de ne pas savoir à qui s’adresse vos écrits et pourquoi vous écrivez. Et en donnant de la cohérence à vos contenus, vous fidélisez vos lecteurs. Ces derniers passeront donc plus de temps sur votre site, et feront savoir à Google que celui-ci est fréquenté.  Dans cette partie, on vous présente les astuces pour donner du sens à vos écrits

Définissez votre ligne éditoriale

Imaginez-vous dans une voiture sans volant, vous pouvez démarrer, mais au bout de quelques mètres vous foncerez dans un mur. C’est pareil pour la rédaction web, si vous ne savez pas où vous aller, vous ne serez pas efficace.

La ligne éditoriale est l’identité de votre site ou entreprise. C’est ce qui vous différencie des autres sites et qui donne goût à vos contenus. Et pour définir votre ligne éditoriale, répondez à ces questions : « Pourquoi j’écris ? » et « Pour qui j’écris ? ».

La ligne éditoriale vous différencie des autres sites et harmonise le vôtre. En effet, quand les clients atterrissent sur votre site, ils doivent immédiatement savoir de quoi parle votre site.

Pour définir votre ligne éditoriale, vous devez : 

  • Préciser le but de votre site : vendre un produit ou générer des profits par l’affiliation ?
  • Trouver vos objectifs à moyen terme : quel type de contenu je veux publier pour obtenir quelle action ?
  • Mettre des caractéristiques sur vos lecteurs : âge, occupations, objectifs…

Après avoir fait tout cela, vous saurez facilement :

  • Comment écrire ;
  • Quel type de contenu produire ;
  • A quel rythme publier.

Trouvez votre persona

Après avoir trouvé l’identité de votre site, il faut trouver l’identité de vos lecteurs. Cette étape est importante pour savoir, comment vous allez vous adresser à votre public. Mettez donc un visage sur vos lecteurs, pour adapter votre écriture.

Pour définir un persona, suivez ces étapes : 

  • Définissez plusieurs personnas (environ 5), pour répondre à un public assez large ;
  • Collectez un maximum d’information sur tous les supports possibles (forum, réseaux sociaux…) ;
  • Trouvez les envies de vos personas (comportement, avis…).

Clarté, précision et concision

En plus d’être très pressés, les lecteurs se fatiguent plus vite sur un écran. En effet, à peine 50 % des mots sont lus dans un petit contenu.

Pour ne pas perdre le lecteur, vous devez mettre l’information clé dès le début, faire des phrases et aller droit au but.

L’important immédiatement 

Les internautes ne lisent quasiment jamais un texte en entier. En revanche, il lit le titre, l’introduction, les premières lignes et la partie gauche du site. Autant vous dire que si vous ne mettez pas l’essentiel d’abord, vous perdez le lecteur.

Pour réaliser au mieux cette étape, suivez les indications suivantes : 

  • Trouvez l’information la plus importante, celle que le lecteur doit absolument voir ;
  • Structurez vos paragraphes par ordre d’importance ;
  • Commencez chaque partie par l’information la plus importante ;
  • Placez l’information dans le titre.

Soyez concis 

Le lecteur est submergé de contenus et est fatigué. Il n’a pas envie de lire 3 phrases avant d’arriver à l’information. Vous devez donc supprimez tout ce qui est inutile.

Pour supprimer les éléments qui n’apportent rien au lecteur : 

  • Ecrivez votre texte ;
  • Faites autre chose pendant un moment ;
  • Relisez votre contenu et éliminer les éléments inutiles.

Afin de raccourcir vos phrases, utilisez un mot au lieu de plusieurs. Par exemple, au lieu dire « il exerce une influence », écrivez « il influence ».

Faites des phrases courtes

Le lecteur retient une phrase de 12 mots et la moitié d’une phrase de 24 mots. Pour ne pas troubler le lecteur, faites des phrases courtes. Ainsi, vous rendez la lecture plus facile, et lui donnez du rythme. Ces éléments permettent au lecteur de suivre le contenu sans se fatiguer.

Pour ce faire :

  • écrivez une idée principale par phrase ; 
  • lisez votre texte à voix haute, et raccourcissez les phrases où vous manquiez de souffle ; 
  • essayez d’écrire 15 mots par phrase.

Variez votre contenu 

Vous devez apporter de la variété à votre texte, pour ne pas endormir le lecteur. Même si l’information est pertinente, si elle est mal présentée, l’internaute s’ennuiera et ira voir ailleurs. Par conséquent, diversifiez vos phrases et vos tournures pour garder votre visiteur éveillé.

Vous pouvez utiliser :

  • des questions qui sollicitent le lecteur ;
  • des citations qui informent ;
  • des appels à l’action pour l’interpeller ;
  • des exclamations pour le stimuler ;
  • des énumérations pour donner du rythme.

Structurez votre texte

Le lecteur regarde d’abord la structure de votre texte avant de le lire. Il regarde les titres, l’introduction, le chapô et les mots en gras. Pour l’aider à se repérer et le convaincre de lire votre contenu, vous devez structurer votre texte.

Travaillez votre titre 

Le titre est l’élément le plus visible de votre texte. Il apparait au début et est bien plus gros que le reste du texte. Il est même distinct avant que l’internaute aille sur votre page. De ce fait, tous les lecteurs lisent le titre. Enfin, le titre a un impact sur le SEO (nous y reviendrons par la suite).

Et pour qu’ils restent ou cliquent, vous devez y faire attention :

  • écrivez votre titre après votre texte ; 
  • ce dernier doit contenir l’information espérée par le lecteur ;
  • votre titre doit contenir votre requête clé, idéalement au début de celui-ci ; 
  • votre titre doit être concis et impactant.

Soignez l’introduction et le chapô 

L’introduction et le chapô se situent en dessous du titre. Ils viennent l’appuyer et orientent le lecteur. Ces derniers l’informent sur le contenu du texte. Donc pour éviter de le perdre, peaufinez-les ! 

Et pour faire une introduction et un chapô convaincants, il faut :

  • réfléchissez à ces éléments seulement quand vous avez votre titre ;
  • relisez votre texte ; 
  • dégagez le renseignement principal ;
  • améliorez votre titre ;
  • placez votre requête clé dans le chapô pour améliorer votre référencement.

Perfectionnez vos intertitres 

Après avoir lu le titre et le chapô, le lecteur scrute les intertitres de la page. Ils se positionnent entre deux paragraphes et perfectionnent le titre.

Ces derniers sont (très) utiles pour le référencement naturel, et aide le lecteur à se retrouver dans l’article.

Donc, après avoir noté le texte, l’introduction et le titre :

  • lisez chaque paragraphe pour dénicher un intertitre approprié ;
  • écrivez vos intertitres dans le but de compléter votre titre ;
  • placez-y des synonymes ;
  • ajoutez-y des requêtes que les internautes recherchent.

Abusez du gras

Ce sont les mots qui ressortiront le plus. Votre est en effet composé de centaines, voire de milliers de mots. Et comme expliqué plus haut, le lecteur fait défiler votre page avant de décider de la lire (ou pas d’ailleurs). De ce fait, il distinguera les mots en gras. Ces derniers l’orientent et le rassurent dans sa lecture. Par conséquent, n’oubliez pas de mettre certains mots en gras

Choisissez les mots en gras en relisant votre texte, pendant que vous effectuez d’éventuelles corrections. Sélectionnez ceux qui aideraient l’internaute dans sa lecture.

Le texte, ou la base du SEO

Comme nous l’avons démontré au début de l’article, le référencement web est influencé par certains facteurs. Et ces paramètres, peuvent (doivent) s’inscrire dans les textes. Premièrement, vous devez judicieusement choisir vos mots-clés.

Choisissez les bons mots-clés

Vous avez un contenu attractif, et c’est très bien. En revanche, ce n’est pas parfait. Il faut y placer certains mots. Et pour les trouver, vous devez connaitre les recherches des internautes. Ainsi, vous placerez ces mots aux endroits stratégiques. En effet, Google analyse les mots de votre page, pour savoir si ils correspondent à la recherche de l’internaute. 

Pour déceler les bons mots-clés, vous devez : 

  • faire une liste de ce que vos cibles pourraient rechercher ; 
  • collecter des informations concernant votre public ;
  • développer le champ lexical de la recherche retenue ;
  • établir une requête clé ;
  • placer celle-ci aux bons endroits ; 
  • compléter votre texte avec les autres mots.

Ensuite, placez cette requête clé dans le title, le h1, le premier paragrahe, un intertitre (h2 par exemple) et dans une ancre.

Pour les autres éléments du texte, ne soyez pas redondant. Préférez les synonymes ou le champ lexical, pour les intertitres et le reste du texte par exemple.

Ah oui, ne placez pas votre clé à toutes les phrases. Google est assez intelligent pour le voir et vous pénaliser. Il considérera que vous suroptimiser votre texte, au détriment de l’expérience utilisateur. En effet, un texte où une expression se répète toutes les phrases, n’est pas un texte agréable à lire. Et Google adore l’expérience utilisateur.

Pour vous aider à trouver des mots-clés, des logiciels et des astuces existent. 

Des outils gratuits comme Google Ads, Ubbersuggest et YoodaInsight vous aide à connaitre le volume d’une recherche. 

Vous pouvez aussi dénicher des recherches associées dans la barre de recherche Google, et en bas de la page de résultat.

Avec eux, vous connaitrez le volume de recherche, la difficulté SEO et les recherches associées à votre mot-clé. Notez tous ces mots-clés, pour les intégrer à votre texte.

Faites attention au niveau de difficulté

Pour être honnête et clair, certains mots-clés vous sont inaccessibles. Vous ne vous positionnerez dessus qu’à une condition : investir énormément de temps et d’argent.

Par exemple, pour la requête « chaussures pas cher », les sites en première page sont indétrônables. Ils travaillent avec des rédacteurs, des consultants en référencement naturel et payant, et avec des développeurs. 

En revanche, vous pouvez trouver un mot-clé de longue traîne. Pour reprendre l’exemple d’au-dessus, « chaussures pas cher » peut devenir « chaussures pas cher grande taille », ou « chaussures pas cher Grenoble ». 

Vous attirez certes moins de trafic, mais vous avez du trafic qualifié et prêt à acheter. Avec une recherche aussi précise, l’internaute a certainement des intentions d’achat. Et même vous drainez moins de trafic qu’avec des mots-clés classiques, vous en avez tout de même. Essayez de jouer dans la cour des grands, et vous vous retrouverez invisible à la 9ème page des résultats.

Alors oui, c’est bien beau tout cela, mais comment trouve-t-on des mots-clés de longue traîne pertinents ?

Comme mentionné plus haut, vous trouvez des mots-clés de longue traîne dans la rubrique « recherches associées » de Google. En effet, tapez votre recherche et dirigez-vous en bas de page dans ladite rubrique.

Vous pouvez également dénicher de belles longues traînes sur le site d’Amazon. Pour ce faire, rien de plus simple. Rendez-vous sur la barre de recherche du site Amazon, et tapez un début de recherche. Par la suite, des suggestions de recherches affineront la vôtre. Ces dernières peuvent constituer d’excellentes recherches associées.

Par ailleurs, vous pouvez trouver des requêtes de longue traîne en vous baladant sur les forums. Allez donc sur Google, et tapez « inurl:forum » + votre mot-clé. Vous tombez ensuite sur des forums avec des questions que se posent les internautes. Cette méthode permet de trouver beaucoup de mots-clés intéressants.

Enfin, vous trouverez des mots-clés de longue traîne sur le site Answer The Public. Changez la langue et recherchez votre mot-clé. Le site, vous affichera les centaines de questions que les internautes se posent, autour de ce mot-clé.

Les balises h, des éléments importants pour le SEO

Ces balises structurent le texte et guident le lecteur. Elles commencent à h1 (unique titre principal) et peuvent aller jusqu’à h6 si nécessaire. Au-delà d’apporter une précieuse aide au lecteur, ces balises sont prises en compte pour le SEO. Alors, optimisez-les ! 

Intégrez votre requête principale dans votre h1, placez dans vos h2 les mots-clés associés, et continuez sur les autres intertitres de manière moins importante.

Autre facteur prépondérant pour le SEO : la balise title.

La balise title, un incontournable

Google alloue une importance énorme à cette balise. Et logiquement, car elle saute aux yeux de l’internaute avant même qu’il soit sur la page. Ainsi, elle informe l’utilisateur du contenu de la page.

Et pour ne pas rater votre balise title, travaillez-la après avoir trouvé votre h1. Par la suite, repartez du h1 et complétez-le avec le nom de votre site.

La balise méta description, un autre facteur pour le SEO

Cette dernière, est la partie visible juste en dessous des balises title. Elle résume le contenu de la page. Bien qu’elle ne soit pas directement prise en compte par Google, elle influe sur le SEO dans la mesure où elle incite les lecteurs à consulter la page.

Par conséquent, écrivez cette balise après la balise title. La balise méta doit être totalement différente de la balise title, le lecteur ne doit pas voir deux fois la même chose. Ainsi, écrivez ce que vous n’avez pas pu mettre dans votre title par exemple. Vous pouvez également écrire un texte incitatif. Et pour une bonne balise méta, rédigez entre 200 et 300 carctères.

Le nom de l’image et l’attribut alt, des éléments à ne pas négliger

Ces éléments orientent l’algorithme sur le contenu de la page. Ils sont évidemment, pris en compte par ce dernier. Dans ce cadre, nommez les images avec quelques mots instructifs. Et rédigez un attribut alt descriptif d’une vingtaine de mots, et placez-y éventuellement la requête clé.

Les liens, un autre élément important pour référencement 

Les liens permettent de naviguer d’une page à une autre, de ce fait Google y accorde de l’importance. Et comme ce dernier veut faire plaisir à l’utilisateur, il favorise les sites recevant beaucoup de liens externes justifiés.

 Par ailleurs, les liens internes sont aussi appréciés par Google. Ces derniers gardent le lecteur sur le site, et augmentent donc son temps passé dessus.

Pour profiter des effets SEO des liens, pensez à : 

  • mettre un ou deux liens internes par article, si et seulement si ces derniers, sont en lien avec l’article sur lequel ils dirigent ;
  • placer des mots-clés dans les noms des liens.

Les pratiques à éviter en rédaction web SEO, pour ne pas être pénalisé

Google sanctionne les sites qui détournent les stratégies de référencement classiques. Ainsi, si vous ne voulez pas vous retrouver dans les méandres d’Internet, vous devez : 

  • créer du contenu « humain », les textes générés automatiquement sont pénalisés .
  • les liens qui n’apportent rien à l’utilisateur ;
  • proposer du contenu de faible qualité, sans valeur ajoutée pour le lecteur ; 
  • d’avoir du contenu dupliqué (ou « duplicate content ») ;
  • répéter de manière excessive les mots-clés ;
  • le balisage abusif (mettre plusieurs paragraphes en h2 par exemple).

Pour rédiger un texte optimisé, faites appel à un rédacteur web SEO

Voilà, vous savez comment écrire un texte optimisé pour le référencement naturel. Mais si vous vous trouvez cela trop compliqué, et que vous voulez du contenu de qualité, vous pouvez déléguer votre travail un de nos rédacteurs. Vous pouvez commander des textes optimisés, rédigés avec soin par nos rédacteurs expérimentés.

Ainsi, vous recevez un texte qui répondant aux demandes de Google, bien écrit et correspondant à vos consignes. 

Alors, si vous voulez booster votre référencement, et proposer du contenu de qualité à vos lecteurs, n’hésitez pas à commander du contenu !

Et si vous avez la moindre question, contactez-nous, on vous répondra rapidement.

Leave a Comment